Covid-19 : dans quel état se trouve mon interlocuteur ?

Covid-19 communiquer avec son interlocuteur

Après plusieurs mois de pandémie de Covid-19 en France, la réorganisation de nos lieux et de nos configurations de travail m’a rappelé la difficulté que l’on peut rencontrer, en opération, à « bien communiquer » avec des interlocuteurs qui ne sont pas dans le même état de fatigue, de stress, d’urgence ou d’inconfort.

Et de l’importance de bien identifier, avant de communiquer, dans quelle catégorie se trouve celui avec qui nous allons parler.

5 grandes catégories d’interlocuteurs

Le retour d’expérience des centaines d’échanges – à distance – que j’ai eu depuis le début de la crise du Covid-19 avec des cadres, des salariés ou des dirigeants d’entreprise me font distinguer, à ce stade, 5 grandes catégories d’interlocuteurs dans le « monde du travail ».

Il n’y a surtout pas de ma part de jugement de valeur derrière cette catégorisation un peu caricaturale. Car ce sont les circonstances de la crise du Covid-19 qui nous font rentrer dans telle ou telle catégorie. Et peut-être passer de l’une à l’autre d’ailleurs.

Prendre le temps de se poser les bonnes questions

Mon propos est juste de constater, après ces quelques semaines de pratique, qu’il me semble primordial aujourd’hui de se poser la question avant un appel, une visio ou autre : « dans quelle catégorie se trouve celui avec qui je vais communiquer ? A-t-il peu de temps et il va falloir que je sois bref ? Ou est-il en difficulté et va avoir besoin d’échanger longuement – et je dois l’accepter ? » Etc., etc.

Pour rester dans l’analogie avec les opérations des Forces Spéciales, on sait que pour bien communiquer, il faut que l’émetteur et le récepteur soient parfaitement alignés sur la même longueur d’onde… !

Jérôme Mandin – Directeur Général – Pégasus Leadership – jerome.mandin@pegasus-leadership.com


Don’t panic, follow us 🐟 : LinkedIn